Project Description

DANSE-THÉÂTRE-MUSIQUE — VE 02 DÉCEMBRE 20H

Au Rwanda, Samedi Détente était une émission radiophonique où s’écoutaient des musiques venues d’ailleurs. Ça dansait, ça chantait. Le lundi suivant, une compétition de la meilleure performance était organisée dans la cour de récréation. Depuis le 6 avril 1994, jour où tout a basculé, Dorothée Munyaneza n’a plus écouté l’émission, mais il lui arrive parfois d’entendre une de ces chansons et tout lui revient. Chanteuse et danseuse, elle nous propose une pièce chorégraphique où elle mêle ses souvenirs intimes à l’histoire meurtrière du Rwanda. Comment raconter l’indicible ? Comment parler du départ d’un lieu que l’on a aimé ? Des circonstances durant lesquelles on a dû quitter le nid de l’enfance, un jour, sur les routes jonchées de corps, de sang et de silence ? Comment raconter les journées de marche, la soif, la faim ? Comment raconter le sommeil sur une bâche au milieu de la forêt ou le réveil sous la pluie au milieu de la nuit ? Comment raconter les rires, les chansons, les psaumes et les danses ? Comment raconter le miel si doux et si rare quand la viande se vendait pour quelques centimes et la chair pourrissait sous les mille collines ? Comment raconter des mois passés sans voir sa mère ? Comment raconter cela à ceux qui se trouvaient loin de nous, là où les informations parlaient de manière superficielle du génocide qui décimait le Rwanda tout entier ?
Dorothée Munyaneza, avec à ses côtés la danseuse ivoirienne Nadia Beugré et le musicien Alain Mahé, qui improvise avec des cailloux et des ordinateurs, nous emmène au cœur de la mémoire, des vies rescapées, face à ce qui ne peut s’oublier.

Spectacle proposé en partenariat avec Migrants en Isère dans le cadre les migrations parlons-en !  États généraux le 3 décembre à la MC2: Grenoble — www.facebook.com/Migrants-en-Isère


TÉLÉCHARGER LE DOSSIER PÉDAGOGIQUE

[youtube id= »vRHxxjLaZKI » width= »600″ height= »350″ autoplay= »no » api_params= » »]