PRIMITIFS

Michel Schweizer

THÉÂTRE – DANSE — VE 10 MARS 20H

Au départ un constat, cette étrange idée d’enfouissement des déchets nucléaires ! Habitué à réinjecter une réalité sociétale dans ses créations, Michel Schweizer — très préoccupé par l’héritage qui sera transmis aux générations futures — mesure l’impact négatif des activités humaines sur le vivant. Comment négliger à ce point la terre, annexer le sous-sol, y mettre nos déchets ? Il aborde cette question avec une pointe d’ironie et de dérision parce qu’ « on le sait, tout le monde le sait mais on continue comme si de rien n’était ». Il se lance alors dans une démarche : prévenir les générations à venir du danger préparé par leurs ancêtres. Il fait appel à trois architectes pour imaginer un signe destiné à les informer de ce legs emblématique d’un irréparable ! La présentation des projets des architectes devient le point de départ de cette démarche artistique. Sur scène, cinq figures masculines âgées de vingt à soixante ans font un bilan générationnel, obligeant chacun à se situer en miroir des autres. Le plateau se transforme en salle de conférence, atelier de créativité, piste de danse où l’humour rencontre le tragique. Un face à face qui confronte les époques, les progrès et les mentalités. Ne serait-il pas temps de s’inquiéter de la vie, de raviver les esprits ? Cette fable qui évolue entre plusieurs registres — théâtre, chant, danse, installation — pétrie d’humanité, nous offre un excellent exercice de lucidité !


⇒ Rencontre avec Michel Schweizer à l’ALEC
, Agence locale de l’énergie et du climat de Saint-Martin-d’Hères — JE 09 MARS — 12H30  — Entrée libre sur réservation
> Regards croisés avec Michel Schweizer et un délégué de l’ALEC au CE STMicroelectronics de Crolles — VE 10 MARS — 12H30 — Rencontre réservée au personnel du site